THÉÂTRE MUSIQUE

ROLAND AUZETFR NOUS L'EUROPE, BANQUET DES PEUPLES

Le rêve européen a besoin de désir. Le rêve européen a besoin d’un sentiment d’appartenance. Voici un récit porté par onze artistes et un chœur de foule. Voici un poème qui parle de l’héritage mais aussi de l’histoire récente de l’Europe. Voici un chant lyrique et politique qui rappelle l’utopie d’origine et l’espoir d’aujourd’hui...

Nous, l’Europe, Banquet des peuples rassemble des acteurs venant de toute l’Europe et un chœur. Parmi eux, le contre-ténor belge Rodrigo Ferreira, la danseuse grecque Artemis Stavridi ou encore la comédienne irlandaise Olwen Fouéré. Combinant théâtre et musique, cette œuvre est issue d’une réflexion commune entre l’écrivain Laurent Gaudé et le metteur en scène Roland Auzet. Il y est question d’identité européenne et de tension entre le groupe et les individus. Mises toutes ensemble, les voix singulières de chaque chanteur n’en forment qu’une, puissante et entraînante, celle du chœur. Quel est le rapport entre cette métaphore musicale et la tendance actuelle des nations de se replier de plus en plus sur elles-mêmes ? Dans un collectif, quel est le rôle de la fraternité ? À quel point la beauté d’un groupe peut-elle être fragile ? Dans Le serment de Paris, Laurent Gaudé écrit : « Tant de cris de tant de foules dans tant de villes. L’obscurité grandit. Nous tous, le monde, aux quatre coins déchirés. Je regarde le monde, le monde saigne ». Puis plus loin : « Dans toutes ces foules de toutes ces villes. C’est la part belle, que nous sauvons, siècle après siècle, la part belle de lumière, de sourire et d’esprit ». À travers l’histoire de nos pays, nos visions et nos différences, nos hontes, nos espoirs, Nous, l’Europe, Banquet des peuples interroge la relation à l’autre et adresse une prière simple mais fondamentale : n’ayons pas peur de nos semblables.