Traversé par le sentiment existentiel, il pense à voix haute. Il revit la sensation d’être dans le noir, la peur de la nuit, la séparation de la naissance, l’abandon, l’étonnement de ce qui constitue la matière, son corps. Il pressent des présences inexpliquées – quelqu’un le regarde… A qui mieux mieux, c’est l’histoire d’un être émerveillé, débordant d’envies, qui cherche à exprimer son enthousiasme pour la joie de se sentir vivant. Dans la continuité de Wax et l’Echo des Creux (accueillis à MA en 2017 et 2019), Renaud Herbin explore l’expérience de la vie à l’attention des plus petits. Un spectacle fin et sensible sur la volonté de se dépasser.

Tarif: D

À partir de 3 ans


Séances groupes

Jeu 12 janv à 10h, 15h

Marionnettiste, formé à l’École Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières.

Renaud Herbin a longtemps codirigé la compagnie LàOù. Il met en scène de nombreuses pièces visuelles et sonores, dont il est parfois l’interprète, le plus souvent à partir d’oeuvres dramatiques ou littéraires.

Renaud Herbin a toujours apprécié les collaborations qui ont su déplacer sa pratique de marionnettiste.

Depuis 2012, il est à la tête du TJP Centre dramatique national de Strasbourg - Grand Est, où il développe la relation corps-objet-image, décloisonnant les pratiques de la matière et de la marionnette par un lien avec le champ chorégraphique et les arts visuels. Il fédère autour de son projet de nombreux artistes parmi lesquels Aurélien Bory et Bérangère Vantusso.

Conception et texte : Renaud Herbin

Jeu : Bruno Amnar

Espace et matière : Céline Diez

Lumière : Anthony Abrieux

Son : Sir Alice

© Benoît Schupp

Le marionnettiste Renaud Herbin n’aime rien tant que décloisonner les disciplines, tresser le champ chorégraphique avec les arts visuels et mettre la matière au centre des enjeux de création scénique.

Pariscope