Le Raoul collectif, ce sont cinq compagnons de route qui s’occupent de toutes les dimensions de la création : écriture, jeu, mise en scène, musique, scénographie. Ici, ils se lancent dans une bataille festive et grave, cultivée et foutraque contre la finance, le patriarcat, la fascination du pouvoir, les esprits étriqués, les discours dominants…

Entre spectacle musical et théâtre en mouvement, le collectif belge invite le spectateur à vivre un moment expiatoire, tout en cherchant à réveiller le Quichotte qui sommeille en lui. Entre les toasts, les chants, une fanfare éclatante, la mélancolie jazz et les apparitions de créatures fabuleuses, cette Cérémonie célèbre surtout l’ivresse d’être ensemble.

Un bonheur dont on connaît, à présent, la pleine valeur.

Tarif: B

Spectacle conseillé à partir de 14 ans

Photos : © CelineChariot

Romain David, Jérôme de Falloise, David Murgia, Benoît Piret et Jean-Baptiste Szézot se sont engagés dans la voie quelque peu utopique, lente mais fertile de la création en collectif.

Après une formation à l’École Supérieure d’Acteurs du Conservatoire de Liège, ils fondent en 2009 le Raoul Collectif et créent ensemble le Signal du promeneur (2012) notamment primé au Festival Impatience, puis Rumeur et petits jours (2015) présenté au Festival d’Avignon. Ces spectacles, tous deux salués par la critique, ont rencontré un large public.

Ils ont élaboré ensemble une méthode de travail qui prend en charge toutes les dimensions de la création (écriture, jeu, mise en scène, musique, scénographie) en n’excluant pas le recours à d’autres forces ponctuelles ou à des collaborations continues avec d’autres artistes, parmi lesquelles Yaël Steinmann et Natacha Belova. De cette dynamique - sorte de laboratoire pratique de démocratie -, de la friction de leurs cinq tempéraments se dégage une énergie particulière, perceptible sur le plateau, une alternance de force chorale et d’éruptions des singularités, une tension réjouissante, tant dans le propos que dans la forme, entre rigueur et chaos, gravité et fantaisie.

Nos gais lurons venus de Bruxelles réveillent nos consciences endormies, allument un feu salvateur au fond de nos cœurs et célèbrent la vie, la joie d’être ensemble. Brillant ! 
L’œil d’Olivier

Conception, écriture et mise en scène : Le Raoul collectif (Romain David, Jérôme de Falloise, David Murgia, Benoît Piret, Jean-Baptiste Szézot)
Interprétation : Romain David, Jérôme de Falloise, David Murgia, Benoît Piret, Jean-Baptiste Szézot, Philippe Orivel, Julien Courroye, Clément Demaria, Anne-Marie Loop
Direction technique, arrangements musicaux : Philippe Orivel
Coaching musical : Laurent Blondiau
Création sonore : Julien Courroye
Régie générale : Benoît Pelé
Régie son (en alternance) : Benoît Pelé, Célia Naver
Régie plateau : Clément Demaria
Régie lumière : Nicolas Marty
Assistante à la mise en scène : Yaël Steinmann secondée par Rita Belova
Regard et présence artistiques : Anne-Marie Loop
Stagiaire mise en scène : Lorena Spindler
Scénographie : Juul Dekker
Costumes : Natacha Belova assistée par Camille Burckel de Tell
Production, administration, diffusion : Catherine Hance, Aurélie Curti, Laetitia Noldé