THÉÂTRE MARIONNETTE

PLEXUS POLAIREFR MOBY DICK D’APRÈS HERMAN MELVILLE

Sur scène, un espace hors du temps, comme si l’histoire sortait d’un brouillard de sable au fond de la mer, comme si les épaves et les os qui s’y cachent étaient convoqués pour nous la raconter…

Dans Moby Dick, Herman Melville décrit comme personne la bataille entre l’homme et la nature. Derrière la simple chronique d’une expédition baleinière, il nous embarque dans une plongée vertigineuse au coeur de l’âme humaine. Traversé par une langue magnifique, le récit est captivant, drôle et rempli d’une étrange sagesse. Chaque phrase est porteuse d’un sens métaphysique. Et comme l’océan, le roman fascine autant par sa beauté que par sa violence sans pitié.

 Yngvild Aspeli s’empare de la force pure de cette histoire avec sept acteurs, une cinquantaine de marionnettes, des projections vidéo, un orchestre englouti et une baleine grandeur nature. Il fallait bien toute cette armada de théâtre visuel pour nous immerger dans un monstre de la littérature. Suivant le sillage d’Achab et de ses compagnons, nous voilà emportés vers cet endroit où, face à l’immensité des espaces, les questions existentielles les plus intimes se soulèvent. Cet endroit où on se perd pour mieux se trouver soi-même. 


Baleine blanche insaisissable, personnages démesurés, vidéo qui nous déroute, c’est tout un univers poétique qui se déploie sur scène. Sceneweb