Genre de prédilection ? La house. Aussi profonde que tonique, cette gestuelle a quelque chose d’androgyne. C’est en discothèques qu’elle a prospéré. Ousmane Sy lui a conféré une noblesse, en puisant son inspiration dans les danses traditionnelles africaines et en l’appliquant aux principes de la house dance donnant ainsi naissance à l’Afro House Spirit. Sur scène, l’ensemble très dynamique est un ballet, qui donne à chacune l’opportunité, fulgurante, d’explorer sa propre idée de la féminité.

Chacune incroyablement virtuose dans sa spécialité (locking, popping, hype, etc.), toutes dans le partage enthousiaste de la puissance de danser au temps présent.

Tarif: B

Spectacle conseillé à partir de 8 ans

Photos : © LEJOLIVET

Depuis ses premiers footworks il y a bientôt trente ans, Ousmane Sy s’attachait à traduire en danse sa fascination pour le mouvement concerté d’une équipe de football. Son univers artistique, présent sur des terrains multiples, se compose de passements de jambes, de courses croisées, d’échanges transversaux entre le dance floor et la scène et d’un irrépressible désir de dépassement de soi à travers le groupe. Un pied dans le club, l’autre dans le battle : c’est entre ces espaces d’expression qu’Ousmane, dit « Babson » revendiquait son appartenance à la house jusqu’à en devenir un des ambassadeurs majeurs en France. En décrochant le titre du « Battle of the Year » en 2001 avec Wanted Posse, il portait la « French touch » au sommet de la scène internationale en transposant, au centre du défi, la gestuelle androgyne inspirée des boîtes de nuit new-yorkaises.

Sept reines à venir de tous les styles du hip hop, et à se glisser dans ce ballet urbain en mode afro-house, entre légèreté et ancrage pulsionnel. 
La Terrasse

Chorégraphie : Ousmane Sy
Assistante à la chorégraphie : Odile Lacides
7 interprètes parmi : Allauné Blegbo, Megan Deprez, Valentina Dragotta, Dominique Elenga, Nadia Gabrieli Kalati, Linda Hayford, Nadiah Idris, Anaïs Imbert-Cléry, Odile Lacides, Cynthia Lacordelle, Mwendwa Marchand, Audrey Minko, Stéphanie Paruta /
Lumières : Xavier Lescat
Son et arrangements : Adrien Kanter
Costumes : Hasnaa Smini