THÉÂTRE PREMIÈRE FRANÇAISE DANSE

LOST DOGGB JULIET & ROMEO

Théâtre et danse se mêlent dans une variation follement décalée à partir de Roméo et Juliette, par l’une des grandes figures de la scène britannique.

On a bien lu. Juliet & Romeo, titre de la dernière pièce à succès de l’auteur, danseur, comédien, metteur en scène, chorégraphe, britannique Ben  Duke. Et non Romeo & Juliet. Petite bascule, mais grand changement de perspective, pour le couple le plus célèbre du répertoire théâtral occidental. C’est un renversement dans la ligne du temps. Une opération rétro-futuriste. Car finalement, Romeo et Juliette ont survécu. Nous les retrouvons alors qu’ils vivent ensemble depuis un quart de siècle.

Les voici à l’heure du bilan qu’on tire, et de la crise qu’on traverse, à mi- parcours de vie. Sur le ton de la comédie de mœurs, piquante et plaisante, cette variation dramaturgique adresse bien des questions à notre temps. Quand la société vénère les traits d’une jeunesse éternelle, comment tout un chacun parvient-il à situer sa boussole, pour affronter le souvenir enfui, la perte consumée et le défi de la longévité ?

Cela se joue en duo sur scène, enlevé, incisif. Et le langage des gestes dansés, alerte, vient dépasser le dialogue des mots quand il le faut. Ben Duke est, avec sa compagnie Lost Dog (en français : Chien perdu), un abonné aux prix et récompenses du paysage scénique britannique. Touchant autant au ballet moderne, qu’à l’art dramatique, ses pièces connaissent de longues tournées populaires.


Pur plaisir. Intelligent, subversif et sexy. The Guardian