PREMIÈRE FRANÇAISE DANSE

LISI ESTARAS | MONKEYMIND COMPANYBE/AR #THISISBEAUTY

“What I say it’s never what I say but instead something else” – Clarice Lispector 

Déjà accueillie par MA scène nationale avec le duo créé avec Ido Batash – SONICO / The Heart is the Muscle we Like to Work Out –, Lisi Estaras a choisi la forme du solo pour fêter son 50e anniversaire. Un solo d’une danseuse de 50 ans. Un solo de 50 minutes. 50 chapitres…

L’Argentine est chorégraphe et interprète au sein des ballets C de la B. À travers cette pièce aux accents autobiographiques, Lisi Estaras poursuit l’exploration du Monkey Mind, son langage scénique, né du hasard : en poussant la vitesse du mouvement, elle a découvert une étrange déconnexion entre son cerveau et son corps. Au lieu d’être dans « l’ici et le maintenant », la méthode Monkey Mind se concentre sur une idée puis sur la suivante en recourant à des thèmes récurrents comme la distraction, l’impulsivité, l’ambiguïté et la joie. Sur cette ligne étroite de partage entre les débordements corporels et les flux de la pensée, l’artiste questionne la capacité des mots à exprimer ce que la danse peut cacher en s’inspirant du travail de Ludwig Wittgenstein.

Les chiffres occupent une place importante dans nos quotidiens... Ne manquez pas cette explosion de poésie physique qu’est #ThisIsBeauty qui ne sera présentée qu’une seule fois dans nos salles.


On peut retrouver dans le travail de Lisi Estaras l’empreinte laissée par certaines pièces notoires qu’elle a interprétées de Platel. Elle apparaît totalement hantée par le passé, possédée par un désir de liberté qui semble ne jamais la laisser en paix. Le plateau est la maison de cette tragédienne et ses yeux disent sa vie sans besoin de la raconter. Journal Ventilo