FOLK AMBIENT ÉLECTRONIQUE

JUANA MOLINAAR HALO

Depuis une vingtaine d’années, Juana Molina dessine les contours d’une discographie singulière entre folk, ambient, pop, world music et boucles électroniques. Un univers que la chanteuse argentine nous invite à découvrir en trio...

Pour The Guardian, elle est la « Reine du latin-chill », ces douces mélodies sud-américaines. D’autres comparent ses mélanges de sons électroniques et de folk au travail de Björk. Toujours est-il que Juana Molina reste difficile à cataloguer, tant sa musique ne ressemble à aucune autre. Comme sa vie, du reste…

Après le coup d’état de 1976, elle s’exile avec ses parents à Paris. Six ans plus tard, elle retourne à Buenos Aires où elle devient la comédienne la plus populaire du pays. Une carrière qu’elle finit par plaquer pour se lancer dans la musique. Elle est aujourd’hui une influence majeure pour la jeune scène musicale argentine.

Artiste visionnaire, Juana Molina mêle, comme personne, les passages les plus excentriques à des harmonies pop. Une approche qui constitue la clé de voûte de Halo, son septième album. Petit bijou de bizarrerie, cet opus alterne rythmiques physiques ou apaisées, mélodies latinos ou syncopes électroniques, le tout sans perdre de vue qu’une bonne chanson, c’est avant tout une mélodie accrocheuse.

Accompagnée sur scène par un autre guitariste et un batteur, elle partage ses expérimentations avec une classe magnétique. Se prenant au jeu de son chant incantatoire, il lui arrive de poser sa guitare pour danser. Le charme, qui opérait dès les premières notes, peut alors être sublimé par des moments de grâce inattendus. Ici, le concert tient autant de la musique que de la rencontre…


Une classe magnétique […] mais aussi une intelligence un peu barrée, et qui ne se découvre pas mieux que sur scène, lorsque cette laborantine du folk délivre en live le résultat de ses diverses expérimentations sonores. FIP