Mêlant le feu et la grâce, Israel Galván engage son corps des pieds aux lèvres pour inventer de nouvelles gammes chorégraphiques. À travers une gestuelle à la précision hypnotique, tout son être produit un déferlement rythmique que la voix de Niño de Elche – ayant intégré des influences punks, électroniques, rap et new wave – attise avec brio pour porter le duo à des sommets d’intensité.

Les « faux jumeaux » se répondent dans un dialogue poétique qui tient du combat de titans. Au fil d’une douzaine de morceaux galvanisants, leur pas de deux transgresse avec fougue – mais non sans légèreté – tous les codes de leur art pour mieux les célébrer. Les puristes crieront à l’hérésie, les plus curieux y verront un flamenco contemporain, libre et éruptif.

Tarif: B

Photos : © Kana Kondo

Fils des danseurs José Galván et Eugenia de los Reyes, Israel Galván, né à Séville, grandit dans l’atmosphère des tablaos, des académies de danse flamenco et des fêtes. En 1994, il intègre la Compañía Andaluza de Danza de Mario Maya. En 1998, il crée son premier spectacle, ¡Mira! / Los zapatos rojos, immédiatement salué par la critique spécialisée. Suivent notamment La Metamorfosis (2000), La Curva (2010), Lo Real/Le Réel/ The Real (2012), FLA.CO.MEN (2013), La Fiesta (2017 – présenté dans la Cour d’honneur du Festival d’Avignon), Coplas Mecánica (2018) avec Niño de Elche, Gatomaquia avec la Famille Romanès (2018), El Amor Brujo de De Falla. Il se forge une stature internationale grâce à des créations audacieuses nées d’une parfaite maîtrise de la culture chorégraphique flamenca, composées à partir de ses états intérieurs. Ouvert à toutes les audaces stylistiques, le chorégraphe alterne formes intimistes, grands spectacles et collaborations avec des artistes contemporains tels qu’Enrique Morente, Pat Metheny, Sylvie Courvoisier et Akram Khan.

Originaire d’Elche dans la région d’Alicante, Niño de Elche commence à jouer de la guitare à huit ans, à chanter à neuf et gagne ses premiers concours de chant dans la foulée. Enfant prodige du flamenco, il se sent très tôt à l’étroit dans cet académisme. Il y intègre alors de multiples influences, punks, électroniques, new wave, et en fait exploser les limites. Il expérimente sans cesse, se permettant toutes les folies vocales, et ouvre sa musique à d’autres disciplines artistiques, comme la performance, la danse, la poésie ou le théâtre. Il a collaboré avec de grands noms du flamenco tels que Miguel Poveda ou Belén Maya, avec des musiciens comme Raül Refree ou Los Planetas, et avec des chorégraphes comme Rocío Molina ou Israel Galván qui participait à la performance Coplas Mecánicas présentée au festival Sonar 2018. Cantaor iconoclaste, Niño de Elche est un artiste sensible, généreux et inspiré.

Conception et direction artistique : Israel Galván, Niño de Elche
Chorégraphie et danse : Israel Galván
Musique et chant : Niño de Elche
Directeur technique : Pablo Pujol
Régie son : Pedro León, Manu Prieto
Régie lumière : Benito Jiménez, Ruben Camacho
Régie plateau : Balbi Parra
Management : Rosario Gallardo
Distribution : Austin Rial Eshelman