Ce dialogue entre un corps suspendu et une matière inattendue est au cœur de Pli. Les grands lés de ce support en apparence fragile sont savamment tressés et tordus grâce à la complicité des plasticiens Alexis Mérat et Domitille Martin. Objet de jeu et surface de projection des imaginaires, les feuilles en bandes sont tour à tour plissée en accordéon, froissées, nouées, découpées et quasiment tissées, passant de leur délicatesse initiale à une robuste solidité permettant l’équilibre et la voltige. Loin de son agrès de prédilection, la corde lisse, l’acrobate israélienne explore la solidité jusqu’au moment de rupture, de déchirure, comme si elle sciait la branche sur laquelle elle était assise. Sa recherche esthétique se love dans une poésie des formes, acceptant et jouant de ce matériau qui la manipule autant qu’elle le manipule, bruissant sans crier gare. Aux confins de la danse, du cirque et des arts visuels se crée dès lors une palette de mouvements, d’équilibres et d’émotions totalement renouvelées.

Tarif: C

Photo : © Loic Nys

INBAL BEN HAIM – ARTISTE DE CIRQUE, AUTEURE

Née à Jérusalem en 1990, Inbal Ben Haim a grandi dans les paysages d’Israël. Passée par l’apprentissage des arts plastiques et visuels, elle découvre le cirque en 2004 au Free Dome Project, puis au Cirque Shabazy. L’appel de la hauteur et de la création corporelle l’amène à se spécialiser d’abord dans la pratique du trapèze fixe, puis à se consacrer au minimalisme riche de la corde lisse.

En 2011, elle quitte sa terre natale afin de suivre son chemin artistique en France. Elle approfondit sa recherche à travers des rencontres artistiques importantes et dans les formations professionnelles artistiques : d’abord au Centre Régional des Arts du Cirque PACA – Piste d’Azur, puis au Centre National des Arts du Cirque à Châlons en Champagne dont elle sort en décembre 2017 (Promotion 29).

À l’été 2018, elle crée le projet Racine(s), qui naît de sa rencontre avec le musicien compositeur et arrangeur David Amar et le metteur en scène Jean-Jacques Minazio.

En parallèle, elle développe une pédagogie adaptée du cirque thérapeutique et intervient dans différents cadres en Israël et en France. En mêlant cirque, danse, théâtre, improvisation et arts plastiques, Inbal Ben Haim crée sa propre poésie visuelle. Largement inspirée par le lien humain que permettent la scène, la piste et la rue, elle est en quête de rencontres fortes entre le public et l’artiste, l’intime et le spectaculaire, entre la terre et l’air, l’ici et l’ailleurs.

Inbal Ben Haim est artiste associée au CCN2 Grenoble en 2020-2022.

ALEXIS MÉRAT –ARTISTE PLASTICIEN, INGÉNIEUR FROISSEUR PLIEUR

Ingénieur de formation, Alexis Mérat est diplômé en Systèmes mécaniques spécialisé en simulation numérique et en Technologie et mécanique des matériaux avancés (Université de Troyes).

Passionné par le travail du papier, il se spécialise dans les techniques de pliage (origami) et plus particulièrement dans le froissage, technique plus intuitive et organique. Son travail se trouve au croisement de nombreux domaines, tant artistique à travers des expositions, le plus souvent collectives – TIM Futur Centre à Venise, Biennale animalière de Châlons-en-Champagne, INART aux Pays-Bas, Centre d’Histoire de Saragosse…, que scientifique avec des publications de plusieurs articles sur les propriétés techniques du papier froissé.

Depuis plusieurs années, il développe des collaborations avec le monde des arts vivants et plus spécifiquement la marionnette et le cirque. Son intérêt se porte aussi bien sur les décors que les costumes ou même les agrès de cirque, avec un travail particulier autour des cordes en papier. Il place ainsi son savoir-faire au centre de la création plastique des projets. Il a notamment collaboré avec le Centre National des Arts du Cirque (CNAC), la compagnie Succursale 101, la compagnie Pseudonymo lors du festival Orbis Pictus de Reims ainsi qu’au sein du collectif des Lagoon Pirates pour différents officiels du Carnaval de Venise.

Après de premières recherches communes autour du papier au sein du CNAC en 2017, il retrouve l’artiste circassienne Inbal Ben Haim en mai 2019 pour la création du projet Pli, lauréat Circusnext 2020 – 2021, projet co-financé par le programme Europe Creative de l’Union Européenne.

Alexis Mérat était membre du Centre de Recherche International de Modélisation par le Pli depuis 2008 et Membre du Mouvement Français des Plieurs de Papiers depuis 2005.


DOMITILLE MARTIN - ARTISTE PLASTICIENNE, SCÉNOGRAPHE

Domitille Martin est artiste plasticienne, sculptrice de matières composites et réalise des installations artistique dans l’espace. Les formes qu’elle modèle puisent leur inspiration dans la nature. Son travail traite des métamorphoses, aussi bien animales, végétales, minérales qu’humaines. Diplômée de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris en 2015, elle s’associe à des artistes venant de la performance ou du cirque pour donner vie à ses créations, notamment auprès de Nina Harper, Kamma Rosenbeck et Quentin Folcher. Elle est la scénographe des spectacles chorégraphiques d’Anna Rodriguez, de la Cie Le jardin des délices et au côté d’Inbal Ben Haim dans Racine(s). Depuis 2018, elle est artiste résidente au sein de l’Association « La Source » et participe en 2019 au programme « Création en Cours », mené par les Ateliers Médicis et le Ministère de la Culture. En mai 2021, elle créée avec Alexis Mérat « La Tornade », oeuvre monumentale de papier installée sous la Verrière des Subsistances. Domitille Martin est lauréate dU prix Pierre Gautier-Delaye et bénéficie d’une résidence à la Cité Internationale des Arts de 2020 à 2021.

De et avec : Inbal Ben Haim, Alexis Mérat et Domitille Martin

Conception et direction artistique : Inbal Ben Haim

Collaboration artistique, scénographie, accessoires : Domitille Martin

Collaboration artistique, ingénierie – construction papier : Alexis Mérat

Création lumière : Marie-Sol Kim

Création son : Max Bruckert

Musique originale additionnelle : Caroline Chaspoul et Eduardo Henriquez (Nova Materia)

Création costumes : Clémentine Monsaingeon, Anaïs Heureaux

Regards extérieurs et dramaturgie : Eleonora Gimenez, Shahar Dor

Assistanat mise en scène : Kamma Rosenbeck

Collaboration technique et artistique : Sophie Lascombes

Conseils manipulation d’objets : Inbal Yomtovian

Conseils artistiques : Elodie Perrin

Régie générale : Yann Guénard

Régie lumière : Marie-Sol Kim, Hélène Quintard

Un spectacle en forme de manifeste à la fois intime et total, où, du sol aux cieux, le papier envahit la scène et devient décor et costume, mais aussi nouvel agrès tissé-noué où se hisser le long de plusieurs bras.

Télérama