MUSIQUE DANSE

ÉTIENNE ROCHEFORT, CIE 1 DES SIFR OIKOS LOGOS

Étudiée, enlevée, la création d’Étienne Rochefort fait résonner tout ensemble danse, musique et chant, pour moduler les magnifiques métamorphoses des liens avec le monde

Étienne Rochefort est de plus en plus remarqué dans le Grand Est. Ne dites pas de ce chorégraphe qu’il est hip hop (même s’il a fréquenté et pratiqué à peu près tout dans cette culture). Ne dites pas qu’il est contemporain (même si c’est un univers où il est pleinement reconnu). Au-delà des catégories qui cloisonnent, Rochefort dévore le monde à travers le cinéma, les esthétiques issues des nouvelles technologies, les séries, la science-fiction, les plateformes. Ce n’est pas question de mode. Mais d’inventions et puissances du temps, le nôtre, en mouvement. OIKOS LOGOS revient à l’étymologie du terme « écologie ». Dans « oikos », il y a environnement, milieu ; mais aussi maison. C’est dire que l’artiste pense une pièce comme un tout, un foyer finement tendu de relations, en perpétuelles et subtiles métamorphoses. La scène tout entière n’est pas un décor, mais un univers poreux à l’action des artistes, en pleine présence. Le jeu sur les lumières – notamment – se combine avec des gestuelles robotiques, saccadées, grêlées, pour dispenser de stupéfiantes séquences illusionnistes.

De la même façon, danseurs et musiciens, mais également une chanteuse lyrique, se transportent ensemble, au lieu de se contenter de s’accompagner. Étienne Rochefort n’avait jamais eu l’occasion de réunir autant d’interprètes – huit au total – pour déployer ses visions aussi enchantées que furieusement vivantes. Et très actuelles.