S’amusant à poser leur regard sur les notions d’empêchement, d’obstacle et de déformation, ils font émerger toutes sortes de situations insolites et de personnages empreints d’humour déroutant. Dans Azul, une adaptation très libre du roman Alto Solo d’Antoine Volodine pour quatre circassiens, leurs explorations corporelles prennent appui sur la musique d’Antoine Eole et sur les écrits d’Eric Da Silva.

Si les mots constituent le véritable alpha d’Azul, cette création est sans paroles, comme toutes celles de Cridacompany. Décalé et imprévisible ? Reste une certitude : l’âme poétique qui fait le sel de ce théâtre ultra-physique – portés, jonglages, contorsions, mât chinois… – laisse le champ libre aux émotions. Depuis les plus dérangeantes jusqu’aux plus riantes.

Tarif: C

Spectacle conseillé à partir de 6 ans

Photos : © Julien Vittecoq

Coproduction

Cridacompany est une compagnie de cirque franco-catalane créée à Toulouse en 2006 suite à la rencontre au Lido (centre des arts du cirque de Toulouse) de Jur Domingo et Julien Vittecoq, metteurs en scène et chorégraphes. De la Suède au Mexique en passant par le continent africain, ils proposent des spectacles étranges et percutants, où la virtuosité côtoie l’invention d’un nouveau langage entre cirque et danse, chant et performance. Ils travaillent sur l’empêchement, l’obstacle et la déformation, faisant émerger des situations et des personnages empreints d’un humour déroutant. En photographie ou sur scène, ils se jouent du corps et de ses possibles. Dans un style dépouillé, ils s’amusent à poser un regard original sur des situations, laissant libre champ aux émotions, des plus riantes aux plus dérangeantes.

Metteur en scène, comédien et écrivain Éric Da Silva est directeur artistique de la compagnie Emballage théâtre depuis 1982. Depuis cette date, il met en scène, joue, écrit et adapte une quinzaine de pièces. Six de ses textes ont été montés par la compagnie : Stalingrad, La demande en mariage, Rapport d’autopsie, Je suis Hiroshima cent mille degrés de plus que toi, No man’s man et Nous sommes si jeunes, nous ne pouvons pas attendre. Il a également signé l’adaptation de Troïlus et Cressida de Shakespeare et de Peer Gynt d’Henrik Ibsen.

Texte : Eric Da Silva
Création sonore : Antoine Eole
Création lumière : Eric Fassa
Son : Martin Martin
Production, diffusion : Isabelle Picard-Cavallin
Avec : Gabriel Andrès Agosti, Jur Domingo, Melissa Roces Buelga, Julien Vittecoq

Azul est une pièce pour 4 artistes de cirque, destinée à être jouée en salle.

Pour cette création, nous réinterrogeons notre méthode de travail, notre manière de créer, en convoquant des sources d’inspiration extérieures à la compagnie. Jusqu’à présent, la matière artistique qui constituait le point de départ de nos projets venait de l’« intérieur » (nous-mêmes et les personnes présentes au plateau que nous choisissons pour chaque projet). Nous avons sur cette base construit un théâtre physique fort, mais cette démarche a des limites. Pour Azul, nous choisissons de faire appel à des sources d’inspiration extérieures : Antoine Éole, musicien, pour un travail sur la sonorisation et Éric da Silva, auteur de théâtre et comédien pour un travail sur le texte.

Si le rapport au texte est pour nous très présent depuis toujours, à travers l’écriture de chansons - une quarantaine à ce jour - nous ne nous sommes jamais appuyés sur les textes que nous écrivons, pour les interpréter dans nos spectacles. Pour Azul, les mots seront au contraire un point de départ de la création. Il s’agit à la fois de mettre des mots sur la démarche artistique de la compagnie afin d’alimenter le travail dramaturgique, mais aussi de composer le spectacle en s’appuyant sur des textes préexistants (notamment le roman Alto Solo d’Antoine Volodine) ou écrits spécifiquement pour le spectacle.

Dans cette démarche, nous avons commandé à Éric da Silva l’écriture des « portraits utopiques » de chacun des interprètes au plateau. Ces portraits utopiques entrent en résonnance avec le travail photographique de Julien Vittecoq. À ce stade, nous ne savons pas encore si ces textes seront conservés pour le rendu final du spectacle, ou s’ils ne feront qu’alimenter le processus de création pour un spectacle qui, comme les précédents, sera sans parole Nous ferons également appel à Antoine Éole (Bad Pilöt) pour un travail de composition et de sonorisation. Ce sera la première fois que nous faisons intervenir un compositeur extérieur à la compagnie. Dans nos précédentes créations, nous avons nous même élaboré les « mises en son », avec des moyens et des compétences limités. Avec Antoine Éole nous pourrons explorer de nouvelles possibilités dans la sonorisation de l’espace, des éléments de scénographie…

Enfin, les interprètes que sont Melissa Roces Buelga et Gabriel Agosti qui nous accompagneront pour cette prochaine création, possèdent tous deux de fortes techniques de cirque. Ils nous permettent d’impulser des intentions dans des corps et via des techniques qui ne sont pas les nôtres. Leurs agrès, comme le mât chinois, font évoluer notre rapport au cirque en réintégrant des techniques plus traditionnelles, dont nous nous étions écartés dans nos précédentes créations.

Julien Vittecoq et Jur Domingo