Comme son nom l’indique, cette création parle de l’amour, mais aussi de la mort, tous deux intimement liés. Le père, la mère qui va partir ; le conjoint, la compagne... Comment aborder au théâtre ce moment d’une grande concentration d’émotions, quand une mutation s’opère face à l’absence de l’être cher ? Comment par le passé, les artistes l’ont-ils fait avant que notre siècle ne nous éloigne de ces réalités ? Face à ce vertige, Didier Ruiz imagine un récit fictionnel qu’il frotte, selon son habituel procédé de « parole accompagnée », à des interventions « d’experts » de la mort : médecin, philosophe, religieux... En suscitant un moment de partage, simple et délicat, autour d’un sujet tabou, le metteur en scène ouvre, une nouvelle fois, un dialogue intime avec chacun de ses spectateurs. Une pièce à l’humanité partagée, dont on sort plein de vie, mieux armé pour accueillir l’inéluctable et avec l’envie de dire son amour aux autres.

Tarif

Coproduction

Didier Ruiz crée La compagnie des Hommes en 1998 et commence un travail de mise en scène avec L’Amour en toutes Lettres, questions sur la sexualité à l’Abbé Viollet 1924-1943, une œuvre toujours présentée de nos jours, plus de 20 ans après sa conception. Depuis il affirme sa démarche créative questionnant la mémoire, la trace mais aussi le portrait et la collection, qui sont autant de repères qui bordent un chemin continu que le metteur en scène explore sans relâche. Pour ce faire, il conçoit aussi bien des spectacles avec des acteurs que des pièces impliquant ceux qu’il nomme des innocents (par opposition aux comédiens professionnels), porteurs de leur histoire et par là-même d’histoires collectives.

SORTIE
DE
RÉSIDENCE

Didier Ruiz, c’est l’homme que passionne la vie des autres.

TV5 Monde