Rien de belliqueux, rassurez-vous. Plutôt un cabaret hybride qui mêle des chansons populaires sans âge – collectées dans les villages du pays – avec des influences hip-hop et électro ou des rythmes frénétiques empruntés à l’Orient, à l’Afrique, à l’Inde et aux Balkans. Jonglant ainsi entre legs du passé et modernité, la musique de DakhaBrakha se fait transnationale pour toucher à l’universel.

Alors que l’actualité s’est gravement assombrie en Ukraine, cette musique-monde se pose comme un acte de résistance face aux impérialismes en général et à l’écrasement culturel en particulier. Lors des concerts du quatuor, cet esprit de rébellion et de liberté est célébré dans un partage d’énergie avec le public. Donner, prendre.

Vêtus de longues robes et de toques de fourrure, les quatre musiciens jouent plus d’une dizaine d’instruments. Entre coups d’archet rageurs, chants polyphoniques célestes, douces accalmies et montées tribales cadencées par la darbouka ou la tabla, DakhaBrakha fait naître une transe d’une beauté sidérante. Bien longtemps après leur performance, on se demande encore ce qui a pu nous mettre dans un tel état... Un moment suspendu, loin de la folie du monde. 

Tarif: B

Photo : © Andiy Petryna

DakhaBrakha — est un quatuor de musique du monde originaire de Kiev, en Ukraine. Reflétant des éléments fondamentaux du son et de la soul, le groupe ukrainien « ethno-chaos » DakhaBrakha, crée un monde de nouvelles musiques inattendues.

DakhaBrakha a été créé en 2004 au Centre d’art contemporain de Kiev « DAKH » par le metteur en scène de théâtre d’avant-garde Vladyslav Troitskyi. Le travail théâtral a laissé sa marque sur les performances du groupe - leurs spectacles n’ont jamais été mis en scène sans les effets scéniques.

Après avoir expérimenté la musique folklorique ukrainienne, le groupe a ajouté des rythmes du monde environnant à leur musique, créant ainsi une image lumineuse, unique et inoubliable de DakhaBrakha. Cela aidera à ouvrir le potentiel des mélodies ukrainiennes et à l’amener dans le cœur et la conscience de la jeune génération en Ukraine et dans le reste du monde.

Chant, piano, accordéon, percussions : Iryna Kovalenko

Chant, accordéon, percussions : Marko Halanevytch

Chant, percussions : Olga Tsybulska

Chant, violoncelle, percussions : Nina Garentska

Production : RUN Productions

Les voix se mélangent, s’entrelacent, fusionnent pour créer un chant incroyablement beau et puissant.

Le Figaro