Les images saisissantes qu’il compose, avec voiles noirs scintillant dans la lumière et brume envahissante, ébranlent les sens autant qu’elles touchent l’âme. Cette ambiance propice à la sorcellerie de Prospero révèle un monde assoiffé de pouvoir où règnent les intrigues politiques et les vengeances. Avec son acuité habituelle, le metteur en scène italien rend hommage à l’art théâtral et ses artifices, simples mais définitivement spectaculaires. Sur l’île dans laquelle s’échouent les protagonistes, les destinées contrariées d’Ariel, esprit du vent au service du magicien, comme de Caliban, mis en esclavage, servent de mise en abîme des comportements humains : révolte contre le joug d’un puissant pour les uns, parcours d’épreuves initiatiques pour les autres ou exploration des affres guettant un despote éclairé. La question de la domination illustre avec une incroyable modernité les rapports de force entre peuples colonisateurs et colonisés. Tout se passe sous nos yeux complices, la relation entre comédiens et spectateurs permettant de renouer avec son charme initial. Elle redevient l’endroit où l’Homme accède à son essence en faisant valoir son droit à l’imagination.

Tarif: B

Coproduction


Photo : © Alessandro Serra

Alessandro Serra fonde en 1999 la compagnie Teatropersona, avec laquelle il crée depuis ses propres spectacles, de la dramaturgie jusqu’aux décors, en passant par les costumes et les lumières. Puisant dans la pratique des arts martiaux comme dans l’étude approfondie de textes classiques et des travaux de Jerzy Grotowski, son travail lui vaut une reconnaissance internationale et de nombreux prix – tel le prestigieux prix Ubu, qui récompense en 2017 son spectacle Macbettu d’après Shakespeare.

La Tempête de William Shakespeare / Traduction et adaptation : Alessandro Serra

Avec (interprètes et personnages) : Fabio Barone (Ferdinando), Andrea Castellano (Maître d’équipage/Esprit), Vincenzo Del Prete (Stefano), Massimiliano Donato (Alonso), Paolo Madonna (Sebastiano), Jared McNeill (Caliban), Chiara Michelini (Ariel), Maria lrene Minelli (Miranda), Valerio Pietrovita (Antonio), Massimiliano Poli (Trinculo), Marco Sgrosso (Prospero), Bruno Stori (Gonzalo)

Mise en scène, décors, éclairage, son, costumes : Alessandro Serra

Collaboration à l’éclairage : Stefano Bardelli

Collaboration au son : Alessandro Saviozzi

Collaboration aux costumes : Francesca Novati

Masques : Tiziano Fario

Avec Macbettu, La Tempesta est certainement l’oeuvre la plus grande et la plus importante de Serra, l’un des noms incontournables aujourd’hui du théâtre italien.

Il manifesto